Focus Neuro Transmetteurs

Je vous propose un regard sur les neurotransmetteurs, ces messagers internes qui gouvernent notre métabolisme et nos états émotionnels

Nous sommes toutes et tous différent.es, nous n'avons pas les mêmes bases physiologiques et donc pas les mêmes "chimies internes".

Cette approche, via le prisme de la Naturopathie et la micronutrition, permet de mieux comprendre comment nous fonctionnons, de déculpabiliser et d'avoir des leviers pour aller mieux.

Synthèse des travaux de Imane Lahlou, Thierry Souccar, Florence Pinheiro Ortolan et de mes recherches personnelles.

Introduction

neurones neurotransmetteurs neuromediateurs naturopathe naturopathie clementine willot cae

On pourrait comparer le cerveau à une centrale électrique qui émet et reçoit des signaux tout au long de la journée et de la nuit. Notre système nerveux communique en continu avec notre corps pour maintenir l’équilibre au sein de l’organisme et de l’esprit : mouvement, respiration, douleur, faim, satiété, mémoire, concentration, impulsivité, nos émotions, etc.

Ces messages sont dus aux neurotransmetteurs, molécules qui jouent un rôle déterminant pour notre bien-être physique et mental. Ces neurotransmetteurs, essentiellement produits dans le cerveau et l’intestin, sont sécrétés à des moments spécifiques de la journée.

 

Notre alimentation, notre mode de vie et l’environnement influencent la synthèse et la circulation de ces messagers.

Quelques conseils pour l'ensemble des neurotransmetteurs

Pour avoir la matière nécessaire à leur synthèse et à leur fonctionnement

Il est essentiel d’avoir une alimentation diversifiée, variée et riche en  

  • Protéines à chaque repas, d’origine animale (œufs, volaille, viande, fromage) ou végétales (soja, lentilles, haricots secs, pois chiches, fèves)

  • Légumes de toutes les couleurs et notamment les légumes verts (brocoli, épinards, salades, artichauts, poireaux, salades, feuilles vertes, herbes aromatiques, algues, etc.)

  • Fruits de saison 

  • Céréales semi-complètes ou complètes, blé complet, toutes les variétés de riz, épeautre, petit-épeautre, seigle, quinoa, sarrasin, millet, avoine…

  • Oléagineux (amandes, noix de toutes sortes, noisettes, pistaches) et graines (de courge, lin, chia, pavot, chanvre)

Et de limiter

  • Le blé et le gluten 

  • Les produits laitiers de vache

  • Le sucre et produits sucrés

  • Les aliments transformés, industriels, contenant des additifs

  • La consommation d’alcool si celle-ci est supérieure aux recommandations officielles

Focus sur les grands neurotransmetteurs

La Sérotonine

 

  • La sérotonine est synthétisée à partir du Tryptophane, issu des protéines de notre alimentation. Elle est synthétisée dans le cerveau, mais également dans l’intestin.

  • Plus qu’un neurotransmetteur, on lui attribue également un rôle hormonal. En effet, la sérotonine intervient dans différentes fonctions de l’organisme notamment la régulation de la température, l’humeur, l’appétit, les comportements alimentaires et sexuels, la douleur et le sommeil.

  • Elle est le précurseur nécessaire à la synthèse de la mélatonine (hormone du sommeil). Ainsi, la sérotonine aura un impact direct sur le sommeil, mais également sur la régulation d’autres neurotransmetteurs : dopamine (moins d’énergie, recherche de stimulant), acétylcholine (moins de concentration et de créativité), GABA (anxiété, rage de sucre).

  • Les troubles du sommeil, les comportements compulsifs et impulsifs, l’agressivité, la dépression et les tendances suicidaires violentes semblent être associés à des déficits de la sérotonine.

clementine willot naturopathe microbiote naturopathie dysbiose maladies chroniques medecin

Le GABA

  • Le GABA (acide gamma-aminobutyrique) est synthétisé à partir de l’Acide Glutamique, un acide aminé issu de notre alimentation. C’est le neurotransmetteur le plus répandu dans le cerveau. 

  • Le GABA joue un rôle majeur dans la détente et la relaxation du système nerveux et musculaire. C’est le neurotransmetteur par excellence pour réduire l’anxiété. Le GABA est également impliqué dans les fonctions de mémorisation et de contrôle de la transmission des signaux nerveux.

NEURO (1).png
Caen calvados normandie naturopathie naturopathe nutrition alimentation stress emotions fa

La Dopamine

  • La dopamine est synthétisée par certaines cellules nerveuses à partir de deux acides aminés issus de notre alimentation : la Tyrosine et la Phénylalanine. Ce neurotransmetteur joue un rôle majeur dans le contrôle du mouvement et de la posture, ainsi que dans la croissance des tissus et le fonctionnement du système immunitaire.

  • La dopamine intervient également dans la sécrétion de l’hormone de croissance. Il est essentiel de noter le rôle modulateur de ce neurotransmetteur en matière d'énergie, d’humeur, de motivation, de recherche du plaisir et du désir sexuel. La dopamine est aussi associée à l’état d’alerte et de vigilance ainsi qu’aux comportements de fuite ou de combat.

  • Un déséquilibre au niveau de ce neurotransmetteur peut entraîner un état de dépendance notamment à la caféine, aux boissons « énergétiques », à l’alcool. Une carence en dopamine semble être observée dans les cas d’épuisement, de dépression de type mélancolique, de manque de motivation et de prise d’initiative.

La Noradrénaline

  • Elle est synthétisée dans les glandes surrénales, situées un peu en dessus des reins à partir de la Tyrosine, un acide aminé.

  • Elle est souvent appelée hormone du stress. Elle agit sur la production d’adrénaline et la vigilance et attention : augmente la fréquence cardiaque et le taux de glucose dans le sang. Elle impacte notre motivation ainsi que la prédisposition à agir, surtout dans les situations stressantes qui demandent une réponse rapide. Elle agit également sur la régulation du cycle de vigilance-sommeil et sur notre libido.

  • En déséquilibre : inquiétude et agitation, impulsivité, difficultés d’attention et de concentration et symptômes typiques des TDAH. Anxiété, comme en état de stress et de tension permanents, attaques de panique ou crises d’angoisse dus à une augmentation soudaine de noradrénaline, entraînant une activation physiologique que la personne n’est pas capable d’expliquer ou de contrôler.

  • En déficit : ralentissement global du corps (rythme cardiaque, énergie, attention) et du mental (motivation, temps de réponse, intérêt…)

clementine willot naturopathe microbiote naturopathie dysbiose maladies chroniques medecin

L'Acétylcholine

  • L’acétylcholine est le seul neurotransmetteur majeur qui n’est pas synthétisé à partir d’acides aminés (la plus petite fraction des protéines). Il est fabriqué à partir de la choline et de la forme active de l’acide pantothénique (vitamine B5).

  • Ce neurotransmetteur intervient dans la stimulation musculaire et le contrôle du mouvement.

  • L’acétylcholine est impliquée dans les fonctions cognitives notamment la mémoire, la concentration et le raisonnement logique mais également à la créativité. Cette molécule semble être prédominante chez les artistes, les personnes au caractère visionnaire, les créateurs, les inventeurs, les explorateurs de notre univers.

  • À l’opposé, un manque d’acétylcholine est observé dans les cas de troubles de la mémoire, le manque de concentration et aussi dans les pathologies cognitives telles que la maladie d’Alzheimer et les troubles séniles.

Principales causes d'un déficit

  • Déficits nutritionnels

  • Troubles digestifs chroniques 

  • Mauvaise assimilation des précurseurs et cofacteurs des neurotransmetteurs

  • Inflammation (souvent dite de bas grade, non symptomatique, par exemple une insulinorésistance, une hypersensibilité alimentaire non connue ou par perméabilité intestinale) 

  • Taux de cortisol haut (trop de stress) perturbant la voie des neurotransmetteurs

  • Déséquilibre hormonal

neurones neurotransmetteurs neuromediateurs naturopathe naturopathie clementine willot cae

Dans le cadre d'un accompagnement sur-mesure​

Je vous propose un test pour analyser vos neurotransmetteurs. 

 

Puis grâce aux outils de la Naturopathie, nous travaillerons à :

  • Répondre aux besoins nutritionnels

  • Améliorer l’état digestif pour optimiser l’assimilation

  • Traiter les éventuelles dysbiose et perméabilité intestinale

  • Réduire la neuro inflammation (inflammation au niveau cérébral) 

  • Accompagner la gestion du stress et des émotions

  • Améliorer la quantité et qualité du sommeil

  • Adapter l’activité physique

  • Oxygéner le cerveau : sport, techniques respiratoires 

 

NEURO.png